La FAA autorise le retour en vol du 777Max

Après presque deux ans, l’interdiction du Boeing 737 MAX a finalement été levée, du moins aux États-Unis pour l’instant.

Plus tôt mercredi, l’administrateur de la Federal Aviation Administration (FAA), Steve Dickson, a signé l’ordre de lever la restriction, permettant aux compagnies aériennes d’exploiter à nouveau le MAX dans l’espace aérien américain pour le moment. Dickson dit se sentir «à 100% confiant» dans l’avion, ajoutant que l’administration a «fait tout ce qui était humainement possible» pour s’assurer que des accidents comme ce qui s’est passé en 2018 et 2019 ne se reproduisent plus.

En réponse à la publication de la nouvelle consigne de navigabilité, Boeing a déclaré:

«Nous n’oublierons jamais les vies perdues dans les deux tragiques accidents qui ont conduit à la décision de suspendre les opérations», a déclaré David Calhoun, directeur général de la société Boeing. «Ces événements et les leçons que nous en avons tirées ont remodelé notre entreprise et concentré davantage notre attention sur nos valeurs fondamentales de sécurité, de qualité et d’intégrité.»

Maintenant que l’interdiction a a été levée, les compagnies aériennes devront travailler à apporter les ajustements logiciels nécessaires à leurs appareils 737 MAX actuels, ainsi qu’à mettre en œuvre de nouvelles procédures de formation et de nouveaux documents, et à remettre leurs pilotes en formation.

American Airlines, qui souhaite opérer ses premiers vols MAX d’ici la fin du mois de décembre, a déjà publié un communiqué alertant toutes les parties prenantes sur son intention de ramener son avion dans le ciel de la manière la plus sûre possible.

Notre avion sera prêt grâce au programme de stockage complet géré par notre équipe Tech Ops. Au cours des 20 derniers mois, l’équipe a maintenu ces avions en excellent état avec des soins et un entretien réguliers. En prévision de la remise en service, l’équipe remplira les exigences de maintenance incluses dans la consigne de navigabilité, y compris la mise à jour du logiciel. En plus de la surveillance par la FAA de chaque avion 737 MAX, nos techniciens de maintenance aéronautique licenciés par la FAA inspecteront et approuveront sur chaque avion, comme ils le font pour chacun de nos autres avions. Chaque avion effectuera ensuite un vol de préparation opérationnelle pour s’assurer qu’il est prêt pour le service passagers.

Ils prévoient de réintroduire le MAX le 29 décembre, avec un service aller-retour entre Miami (MIA) et New York (LGA).

Southwest adopte une approche plus prudente, estimant son rendement MAX au cours du deuxième trimestre de 2021. Le PDG de la société a déclaré ce qui suit:

«Southwest a reçu la directive de la FAA concernant les mises à jour du logiciel de commande de vol et la formation supplémentaire des pilotes liée au MAX, et nous sommes prêts à répondre à chaque exigence. Il y a beaucoup de travail à faire avant que notre avion MAX reprenne le service, ce qui, selon nous, aura lieu au plus tôt au deuxième trimestre de 2021. »

Il a poursuivi en disant:

«Avant de remettre l’avion au service client, cependant, chaque pilote actif du sud-ouest suivra une formation de vol supplémentaire requise par la FAA dans l’un de nos neuf 737 MAX. simulateurs et suivra une formation informatique supplémentaire requise par la FAA couvrant les procédures MAX. Southwest exigera également que les pilotes actifs reprennent notre formation initiale sur les différences informatisées du 737 MAX 8 afin de compléter la formation requise par la FAA. De plus, Southwest effectuera plusieurs vols de préparation sur chacun de nos 34 avions MAX et effectuera des milliers d’heures de travail, d’inspections et de mises à jour logicielles avant que l’un de nos clients ne monte à bord d’un Southwest 737 MAX. »

Alaska Airlines est également intervenu en publiant la déclaration suivante:

Avant d’ajouter le MAX à notre flotte, notre équipe de pilotes, de techniciens de maintenance et d’experts en sécurité mettra l’avion à l’épreuve – parcourant plus de 19 000 miles et plus de 50 heures de vol pour tester l’avion. Nous activerons nos programmes de formation et veillerons à ce que nos employés soient prêts. Nous avons testé, vérifié et mis en œuvre de près tous les processus nécessaires pour garantir que l’avion MAX répond à notre haute sécurité normes.

Max Tidwell, vice-président de la sûreté et de la sécurité de l’Alaska, a également ajouté:

«En tant que professionnel de la sécurité avec des décennies d’expérience, dont de nombreuses années avec la FAA, j’ai eu l’opportunité de rester très proche de la FAA et de Boeing grâce à la mise à la terre et à la recertification du 737 MAX. Je suis très confiant avec toutes les mesures prises par la FAA et Boeing et les mesures que nous prenons en Alaska pour nous préparer à intégrer en toute sécurité cet avion à notre flotte.  »

Au moment de la publication de cet article, United Airlines n’avait pas publié de déclaration à ce sujet. En lire plus sur Simulateur de Vol

Les commentaires sont clos.