Catégorie : Tous

Il tue 7 personnes

Barnes a été tuée après que quelqu’un ait tiré dans la voiture de sa famille dans ce que les autorités ont décrit comme une attaque non provoquée. Bureau du shérif du comté de Harris Un suspect a été arrêté et inculpé samedi de meurtre qualifié pour la mort de Jazmine Barnes, 7 ans, qui a été tuée alors qu’elle voyageait dans une voiture avec sa famille à Houston il y a une semaine dans ce que la police a décrit comme une attaque non provoquée. Les responsables du shérif ont nommé le suspect Eric Black Jr. et ont déclaré qu’il avait été arrêté après avoir été identifié par un pourboire. Black a reconnu avoir été impliqué dans la fusillade, ont déclaré les autorités, et les enquêteurs continuent de rechercher des preuves qui pourraient conduire à d’autres accusations dans l’affaire. Avant l’arrestation de samedi, la mère de Jazmine, LaPorsha Washington, avait déclaré qu’elle pensait qu’il était possible que la famille ait été victime d’un crime de haine. Dans un communiqué samedi soir, les autorités ont déclaré que les enquêteurs ne pensaient pas que la famille de Jazmine était la cible de la fusillade et qu’ils avaient peut-être été abattus en raison d’une fausse identité. « Je suis reconnaissant envers nos enquêteurs dévoués, les organismes d’application de la loi partenaires qui ont fourni une assistance vitale et les pronostiqueurs de tout le pays qui se sont mobilisés pour soutenir notre travail pour obtenir justice pour Jazmine », a déclaré le shérif du comté de Harris, Ed Gonzalez. « Notre travail n’est pas terminé, mais je pense que les habitants du comté de Harris peuvent se sentir rassurés de savoir que nous avons fait de grands progrès. » L’arrestation a fait suite à la nouvelle de samedi soir que la police avait identifié des « personnes d’intérêt » dans la fusillade. Dans un tweet samedi soir, le bureau du shérif avait déclaré que l’enquête avait « pris une nouvelle direction ». Le bureau n’a pas immédiatement répondu à la demande de commentaires de BuzzFeed News ou à des détails supplémentaires sur l’enquête. Un avocat représentant la famille de Jazmine n’a pas non plus immédiatement répondu aux demandes de commentaires. La fusillade a attiré l’attention nationale, y compris la promesse de l’écrivain et activiste Shaun King d’une récompense de 60 000 $ pour les informations menant à une arrestation. Plus tôt samedi, des membres de la communauté ont organisé un rassemblement près du site où les tirs ont eu lieu, appelant à la justice pour Jazmine et sa famille.

Ecrit par Commentaires fermés Posté dans Tous

Vers Une Alliance Entre Airbus Et Lockheed Martin Dans Le Ravitaillement En Vol

Plus de huit ans après avoir perdu le contrat du siècle aux Etats-Unis face à Boeing pour un montant de plus de 21 milliards de dollars, Airbus tape à nouveau à la porte de l’armée de l’air américaine pour proposer des services de ravitaillement. Et il s’est trouvé un partenaire de choix, Lockheed Martin, qui est le premier groupe de défense mondial avec qui il a signé un accord. Cette équipe très solide va « explorer conjointement les opportunités de répondre au besoin croissant des clients militaires américains en matière de ravitaillement en vol ». Selon le communiqué commun publié ce mardi, les deux groupes souhaitent fournir des services afin de remédier aux déficits capacitaires identifiés et de satisfaire aux exigences des ravitailleurs de nouvelle génération.

« Nos clients ont impérativement besoin de capacités de ravitaillement en vol fiables et modernisées afin de préserver leur capacité de projection et leur avantage stratégique, a estimé la PDG de Lockheed Martin Marillyn Hewson. En associant la force d’innovation et l’expertise d’Airbus et de Lockheed Martin, nous serons bien placés pour fournir à l’US Air Force et à ses alliés dans le monde entier les solutions de ravitaillement modernes requises pour relever les défis sécuritaires du 21e siècle ».

L’A330 MRTT proposé

La coopération des deux entreprises, basée sur l’A330 MRTT (Multi Role Tanker Transport) d’Airbus, doit permettre d’adresser un large éventail d’opportunités allant de besoins court terme en matière de ravitaillement en vol, par exemple sous forme d’une offre de services payants, à la conceptualisation du ravitailleur du futur. L’A330 MRTT a été acheté par douze pays à travers le monde.

« Nous sommes convaincus que l’alliance du savoir-faire d’Airbus en matière de ravitailleurs et de la forte présence de Lockheed Martin aux États-Unis permettra de fournir des solutions extrêmement performantes, capables de répondre aux besoins actuels et futurs de l’armée américaine en matière de ravitaillement en vol », a estimé le directeur de Military Aircraft au sein d’Airbus Defence and Space, Fernando Alonso.

L’offre ne concerne pas seulement les Etats-Unis. « Il s’agit pour nos deux entreprises d’une formidable opportunité d’associer leurs expertises et de coopérer pour développer des solutions de pointe permettant de répondre à des besoins critiques dans le monde entier », a expliqué la vice-présidente exécutif de Lockheed Martin Aeronautics, Michele Evans.

Ecrit par Commentaires fermés Posté dans Tous

Une mission de combat en simulateur de vol

Pilotez un avion de chasse dans un simulateur de F-16!

Prenez les commandes et pilotez un simulateur de vol d’avion de chasse F-16!

Devenez pilote de chasseur pour un jour !

Faire un vol en simulateur d’avion de chasse est une expérience unique, une aventure inoubliable! Consultez nos forfaits de simulateur de F-16 dans la boutique en ligne.

Présentation du simulateur en Fighter Falcon F-16

Les avions de chasse Falcon F-16 sont des avions de combat à la fois offensif et défensif.

Avions de combat en équipe, mais aussi avions de reconnaissance et d’attaque, ils peuvent atteindre des cibles très éloignées, de manière précise, tout en protégeant les pilotes. Armes redoutables, ils sont également une force de persuasion qui influe sur un plan politique et peut renverser des situations.

L’expérience du pilotage en Fighter Falcon F-16

Mettez-vous dans la peau d’un militaire professionnel de l’armée de l’air et partez en mission. Défendez votre pays ou encore des populations qui ont besoin de votre aide dans nos nombreux scénarios de simulation de vol à bord d’un avion de combat.

Plongez-vous dans le monde des avions de chasse, en réalisant des prouesses aériennes dignes des combats aériens les plus épiques. Vitesse et adrénaline sont au rendez-vous dans une aventure qui vous initiera au stress professionnel des pilotes d’avion de chasse.

À bord d’un simulateur de vol en F-16, vous vivrez une expérience inoubliable et vous n’aurez qu’une seule envie : renouveler cette expérience!

Missions disponibles sur simulateur d’avion de chasse F-16

Sur un simulateur de Falcon F-16, vous pouvez programmer toutes les missions dans des conditions similaires à un vol réel :

- Mission de reconnaissance,
– Surveillance aérienne,
– Vol en formation (avec des amis ou de la famille)
– Mission de combat en équipe
– Et bien plus!

Vous pouvez choisir de réaliser ces missions dans différentes conditions : mission en journée, mission de nuit, conditions météo peu favorables telles que pluies torrentielles, brouillard, lumière éblouissante ou vent violent, cibles éloignées à atteindre tout en protégeant le pilote et son appareil. Le simulateur de vol en F-16 vous permettra de décoller et d’atterrir sur des aéroports militaires. Pour une mission de nuit, l’aéroport sera éclairé et balisé à l’identique.

Forfaits de simulation de pilotage en F-16

Les initiations au simulateur de vol en avion de chasse F-16 se déroulent en deux parties et chaque vol en simulateur est précédé d’une période de préparation à votre mission et au fonctionnement du simulateur. Cette séance est d’une durée d’environ 20 minutes et est assurée par un instructeur de vol.

Ecrit par Commentaires fermés Posté dans Tous

Disruptrer le marché de la défense ?

Une entreprise silencieuse cible le marché militaire et de la défense avec une technologie de rupture Il est toujours fascinant d’entendre parler d’entreprises qui redéfinissent les règles et changent le jeu.Cependant, voici un bref aperçu de la façon dont une entreprise basée sur la technologie avec des solutions révolutionnaires, Fouga Magister met tout cela ensemble. Le réglage Intilop, spécialiste des produits d’accélération et de sécurité des réseaux, avion de chasse a pris une décision stratégique de cibler les marchés de l’aérospatiale et de la défense et de l’armée. Intilop se concentre sur les accélérateurs de protocole de mise en réseau complexe à ultra-faible latence et hyper performances, en mettant l’accent sur les protocoles, sous-systèmes et solutions TCP, UDP, ARP et IGMP complets et autres méga IP. Il était clair que le moment était venu de présenter cette technologie aux entrepreneurs de la défense et aux autres acteurs de l’industrie qui pourraient utiliser cette technologie haute performance dans le développement et le déploiement de leurs systèmes de réseau complexes. Mélange d’applications Cette technologie a été appliquée à une gamme de projets clients (lignes intersectorielles), notamment: -plus de 60 sociétés de commerce à grande vitesse colocalisées avec le NASDAQ, le NYSE et d’autres bourses mondiales, fournissant un million de FIX et d’autres transactions financières par seconde d’applications de transfert d’images dans les équipements d’inspection de semi-conducteurs gérant de gros fichiers d’images de plusieurs gigaoctets devant être transférés en temps réel d’applications de transfert d’images dans les systèmes de serveurs TeleMedicine où de gros fichiers d’images de plusieurs mégaoctets doivent être transférés en direct et en temps réel -des stations au sol supportant des systèmes satellitaires diffusant des données et des images en direct sur un réseau complexe et actif Image actuelle La société avait une traction avec des entrepreneurs de la défense notables comme Northrop Grumman, IBM, L-3, Telspan et d’autres, qui ont validé l’orientation stratégique. The Spade Work Des recherches de base ont été menées pour identifier les segments clés et les domaines d’application qui constituaient une opportunité « la mieux adaptée » à la base technologique de l’entreprise. Cela devait également être calibré pour correspondre à l’expertise de l’entreprise et aux capacités organisationnelles, financières et de ressources brutes. Étant une entreprise en phase de démarrage, elle ne pouvait pas soutenir de longs cycles de vente (18-24 mois) ou pénétrer une zone de marché qui offrait de sérieuses barrières à l’entrée ou de fortes influences concurrentielles. Pas un défi facile. Compte tenu de la nature de la technologie, le domaine d’intérêt ciblé tournait autour des communications réseau pour les gros volumes de données, les ensembles de données complexes, les goulots d’étranglement, etc. Segments cibles des communications par satellite (imagerie et diffusion des données). Ces domaines ont été exprimés en termes d ‘ »applications », qui décrivaient comment la technologie de l’entreprise s’intégrait dans l’espace d’application référencé. Le mix de programmes sélectionné Un programme B2B à réponse directe – axé sur les contacts clés au sein du TOP 60 des entrepreneurs de la défense (divisions croisées), des intégrateurs de systèmes, des bureaux / agences de programme sélectionnés et des influenceurs tiers. Cela comprend les pistolets TOP de l’industrie (spécialistes du développement commercial) qui aideront les efforts pour atteindre les objectifs de l’Agence. Un réseau de vente / distribution – pour augmenter «les pieds dans la rue» – un programme de recrutement et de développement mis en place pour développer un réseau tiers. Il est composé de représentants chevronnés et de partenaires d’intégration de systèmes (dans le monde entier) qui apporteront les solutions technologiques aux grands comptes. Couverture complète des médias / publications – en tirant parti des principales sources de médias de l’industrie qui s’adressent aux segments de marché cibles avec des mises à jour sur les actualités des produits, des articles contributifs (techniques / application) et la participation à des webinaires et autres événements pour démontrer la valeur de cette technologie. L’un des points forts de la phase un du programme – est l’accent mis sur le F-35 JSF (Joint Strike Fighter Program) qui légitime l’utilisation de la technologie. Cet effort a été collaboré avec L-3 Communications du vol en MiG. Le résultat À un stade précoce, bien que la société cherche à établir des relations clés avec l’industrie et une riche base d’opportunités. Bien que l’entreprise ne soit pas une «marque de ménage», la visibilité avec les 60 meilleurs entrepreneurs de la défense et les agences sélectionnées les a mis sur la carte. Gardez à l’esprit que nous comptons un entrepreneur de la défense multi-divisions comme un compte cible. Cela se traduit par une pénétration transversale et dans certains cas, plus de 30 contacts / relations par compte. Un objectif clé est de faire de l’entreprise, le premier nom mentionné par les entrepreneurs / intégrateurs de la défense (reconnaissance du nom), lorsqu’on lui a demandé de définir le principal fournisseur de cette classe de technologie de réseau.

Ecrit par Commentaires fermés Posté dans Tous

Les Etats-Unis observent la Corée du Nord

Les Etats-Unis ont survolé lundi un avion de surveillance au-dessus de la péninsule coréenne, a déclaré un observateur de l’aviation, au milieu de tensions latentes au-dessus d’éventuels actes provocateurs de la Corée du Nord juste après avoir mis en garde contre un « nouvel outil stratégique ». Un avion radiocommandé de 135 W à partir de la pression atmosphérique américaine a exercé des fonctions au-dessus de la Corée du Sud à 31 000 pieds, a tweeté Airplane Spots. De plus, le voyage aérien a eu lieu lundi. Mercredi, ce type d’avion a été repéré au-dessus de la péninsule, sur la base du système d’aviation. Quelques autres avions de sécurité, dont l’EP-3E et le RC-135S, ont effectué des procédures ici souvent au cours des dernières semaines. Le voyage aérien le plus récent est arrivé au milieu de problèmes croissants au-dessus de ses fonctions provocatrices devant le bday de leur tête Kim Jong-un qui tombe mercredi. Couvrant un rare plénum de célébration à quatre reprises il y a une semaine, Pyongyang a déclaré qu’il ne se sentait plus sûr du moratoire sur les évaluations nucléaires et de missiles à variété étendue, et a averti que le monde serait témoin d’une nouvelle arme tactique « dans un proche avenir ». futur « au milieu des pourparlers de dénucléarisation au point mort avec tous les États-Unis. Les experts répètent que « l’arme idéale » du Nord pourrait signifier un missile balistique intercontinental compétent pour avoir de nombreuses ogives ou peut-être un missile balistique introduit par sous-marin. Les UAV sont des avions qui sont guidés de manière autonome, par télécommande ou par chacun indique et qui apportent une combinaison d’appareils, de récepteurs et d’émetteurs numériques et de munitions offensives. Ils sont utilisés pour la reconnaissance idéale et fonctionnelle, puis pour la sécurité du champ de bataille, et ils peuvent également intercéder sur le champ de bataille – soit en fin de compte, en désignant des concentrés sur des munitions bien guidées, tombées ou tirées à partir de méthodes habitées, soit immédiatement, vol l39 en larguant ou en tirant ces munitions elles-mêmes. Les tout premiers drones étaient connus sous le nom de véhicules téléguidés (RPV) ou drones. Les drones étaient de petits avions radiocommandés fm utilisés pour la première fois pendant la Seconde Guerre mondiale comme cibles pour les chasseurs et les canons antiaériens. Ils sont tombés dans deux catégories: les voitures minuscules, peu coûteuses et souvent consommables utilisées pour le coaching; et, au cours des années 1950, des méthodes plus grandes et beaucoup plus avancées récupérées par l’obtention radiocommandée ou le parachute. Les véhicules étaient généralement équipés de réflecteurs pour simuler le retour radar de l’avion ennemi, et il est rapidement arrivé aux planificateurs qu’ils pouvaient éventuellement être utilisés comme leurres pour aider les bombardiers à pénétrer la protection de l’adversaire. (Des drones à performances globales plus élevées sont toujours créés, par exemple pour vérifier les techniques créées pour prendre des missiles de croisière de luxe antiship inférieurs.) Il a également été indiqué aux organisateurs que des RPV peuvent être utilisés pour la reconnaissance numérique photo et électronique. Une réaction particulière à cette idée a été l’AQM-34 Firebee, une modification de toute focalisation américaine normale sur les drones construits dans de nombreuses variantes étant donné qu’en 1951 environ, par le biais de la Ryan Aeronautical Organization. Tout d’abord volé en 1962, le Firebee de reconnaissance a découvert un soutien substantiel dans les pays d’Asie du Sud-Est grâce à la bataille du Vietnam. Il était absolument utilisé également au-dessus de la Corée du Nord et, jusqu’au rapprochement en 1969, au-dessus de la République populaire d’Asie. Une voiture subsonique à turboréacteur à ailes balayées d’environ un tiers de la taille d’un avion de chasse, l’AQM-34 a pénétré en toute impunité des endroits fortement défendus à basse altitude en raison de la minuscule zone de croisement radar, et elle a également ramené à nouveau des images d’une netteté remarquable. Les abeilles équipées de récepteurs pour reconnaître les contre-mesures numériques sont revenues sur les missiles sol-air de construction soviétique qui ont permis aux concepteurs des États-Unis de concevoir des dispositifs de reconnaissance et de brouillage appropriés.

Ecrit par Commentaires fermés Posté dans Tous

Parce que l’espace n’est pas une décharge

Astroscale, une organisation fondée par le japonais Nobu Okada, a pris un objectif audacieux: développer et exploiter des satellites qui élimineront les particules artificielles dans la pièce. L’objectif de cet engagement est considérable: prévenir un accident catastrophique dans l’espace qui pourrait paralyser les méthodes de transfert, de défense et de télécommunications du monde. En seulement plus de 50 ans d’exploration et de conquête de salles, nous avons maintenant dirigé plus de 5 000 satellites dans l’espace, ce qui a entraîné environ 42 000 choses encerclant l’orbite de la Terre, conformément à la Western Area Organisation (ESA). «Mais de nombreux satellites individuels, chaque fois qu’ils n’ont pas réussi ou qu’ils ont fait leur vie, sont restés dans l’espace comme des déchets», a expliqué EJ Insight dans un entretien d’embauche, Chris Blackerby, principal responsable des opérations de l’équipe d’Astroscale. « Dans notre environnement orbital, vous trouverez 500 000 morceaux de débris qui [sont aussi petits que] 1 millimètre, et environ 22 000 à 23 000 objets qui peuvent être supérieurs à 10 centimètres. » Ce qui est pire, c’est que dans la prochaine décennie, environ 6 200 minuscules satellites vont être lancés sur orbite, selon les estimations du consultant régional Euroconsult en 2018. La NASA affirme qu’il y a environ 500 000 morceaux de particules, des satellites obsolètes et des fusées qui dérivent à travers la planète, en vacances à un rythme de 18 000 mph (8 kilomètres par suivant). Un crash pourrait briser immédiatement un satellite de plusieurs millions d’argent. Et ne présumez pas que les leaders mondiaux de la salle commenceront le nettoyage. Toutes les ordures spatiales dérivantes, telles que les satellites disparus, les roquettes brûlées et les déchets jetés par les astronautes, peuvent éliminer des satellites coûteux, vitaux et géopolitiquement tactiques commerciaux, et entraîner la dévastation de nombreuses sommes d’argent considérables centrées sur la pièce. équipement. Pire encore, une réaction en chaîne de dévastation pourrait rendre des groupes entiers d’orbite à planète réduite non navigables pour les satellites, ruinant les réseaux de satellites dont nous dépendons pour des choses comme le GPS, les prévisions météorologiques et la transmission. Astroscale, dont le siège est à Tokyo, se situe entre une petite sélection d’organisations en lice pour être les premières à établir un moyen commercialement pratique de minimiser les débris orbitaux et d’enregistrer un marché peu commun, mais potentiellement lucratif. «Nous devons régler les technologies, le modèle commercial et le problème de la législation en même temps», a mentionné Blackerby, décrivant les 3 principaux aspects du fonctionnement actif d’Astroscale pour nettoyer les déchets spatiaux. La solution technologique moderne de la société consiste à installer sur des satellites un plateau d’arrimage ferromagnétique spécialement conçu, souvent spécifique et pris par un véhicule «chasseur» conçu avec un bras automatique et un système de capture magnétique. L’objectif est toujours de déplacer les satellites disparus directement vers l’ambiance terrestre exactement là où le chasseur et le satellite vont brûler. Astroscale crée un véhicule de démolition de satellites appelé «ELSA-d», qui est l’abréviation de «Services professionnels de fin de vie par démonstration Astroscale». «Nous commençons l’objectif en 2020, qui comprend deux vaisseaux spatiaux: un satellite de maintenance et un satellite simulant un morceau de détritus, pour plusieurs tests pour ajouter le menu de guidage gérer (GNC), évaluation, rendez-vous avec tumbling et non-tumbling particules technologies d’élimination », a mentionné Blackerby parce qu’il nous a montré un robot de salle de type moissonneuse qui pourrait effectuer des travaux. Bien qu’il soit certainement trop tard pour installer des plaques d’amarrage sur des satellites déjà dans la salle, Blackerby espère que les entreprises exploitant des sites de réseautage par satellite auront besoin des services professionnels d’Astroscale, à la fois pour aider à sécuriser leurs orbites ou pour supprimer les satellites défectueux ou disparus de la zone. L’organisation essaie de prouver une idée appelée «service par satellite», qui n’est pas une sélection pour les opérateurs de satellites aujourd’hui parce qu’après avoir lancé un satellite en orbite, ils n’ont pas l’intention de réaliser à nouveau ce satellite.

Ecrit par Commentaires fermés Posté dans Tous

Les USA vendent leur avion de combat partout dans le monde

Le directeur Donald Trump a déclaré que la Chine comptait acquérir près de 105 nouveaux avions de chasse F-35 Super ll furtifs. «Les États-Unis d’Amérique facilitent les efforts du Japon pour améliorer encore ses fonctionnalités de défense et, au cours des derniers mois, nous leur avons distribué de nombreux produits destinés à l’armée», a déclaré Trump lors de la conférence à la presse, annonçant l’objectif du Japon d’acquérir 105 avions de combat furtifs produits par les États-Unis. en passant sur la plus grande flotte de F-35 de tous les alliés américains. En ligne avec le leader américain: « (Ils sont) furtifs car la vérité est que vous ne pouvez pas les obtenir. » L’industrie de la protection développe et met en service une famille d’avions de combat mma dotés de systèmes furtifs dotés de détecteurs évolués et de fonctionnalités pour ordinateurs portables ou réseaux informatiques pour la force aérienne américaine, le corps de la marine et la marine, de 8 à 10 passionnés mondiaux et plusieurs inconnus. clients de revenus militaires.

L’unité familiale est composée de quelques versions d’avion. La variante F-35A de la Force pour l’environnement accentuera sa flotte de F-22A et échangera probablement les capacités d’invasion de votre F-16 et de votre A-10 entre l’environnement et le sol. La variante F-35B du Marine Corps remplacera ses avions F / A-18 et AV-8B. La version F-35C de la Navy complétera ses appareils F / A-18E / F. Au moment de décembre 2018, le meilleur entrepreneur licencié avait fourni 264 avions de fabrication. Le gouvernement japonais a initialement commandé 42 appareils F-35As en décembre 2011. Néanmoins, dès que 2018 a été écoulé, l’ordre actuel était à jour. A cette époque, il a été annoncé que Tokyo inclurait 63 F-35A et 42 versions de F-35B à la commande, ainsi que la demande déjà placée de 42 F-35A. Les F-35, ainsi que les F-22 Raptors, seront les principaux chasseurs au monde en activité de la cinquième époque. Ils obtiendront un mélange exclusif de furtivité, de vitesse, de vitesse et de conscience de la situation, en plus de la longue collection dangereuse, de l’atmosphère et des armes oxygène-sol, ce qui en fait l’avion le meilleur chasseur à dominance en oxygène au monde.

Les 388e FW et Air Power Reserve 419e FW sont sans conteste les seuls appareils F-35 surpassables de la force de l’atmosphère, préservant ainsi les avions au sein d’une alliance de pression totale qui utilise les compétences de façon égale. «C’est une excellente reconnaissance de faire partie d’un nouveau jalon pour Mountain (AFB) ainsi que pour la communauté locale des F-35», a mentionné le Maj. David Russell, initial du F-35 avec l’ensemble des 419e FW. «Sur le plan local, ce travail est une démonstration de notre intégration de la pression totale à la mise en place des 388e et 419e ailes de chasse. À grande échelle, c’est une opportunité incroyable de présenter notre plus récent programme de chasseurs aux pays partenaires du monde entier et d’assurer à tous ces pays du monde entier de l’aide constante dont ils ont fait preuve pour leur sécurité. »

Ecrit par Commentaires fermés Posté dans Tous

Air chaud: toujours plus haut

Les ballons à atmosphère chaude sont couramment utilisés pour les loisirs. Parallèlement à des vols aériens tranquilles le matin ou à la mi-journée à la dérive à travers la nation pour profiter de la scène, de nombreux aéronautes prennent plaisir à des événements sportifs compétitifs et tentent d’établir de nouveaux records. Un aéronaute peut prendre son envol à l’intérieur du panier ou amener de nombreux voyageurs. Souvent, plusieurs ballons satisfont à produire ensemble sans cibles agressives. Les itinéraires personnels finissent généralement d’une heure à trois heures et peuvent aller de plusieurs kilomètres, bien qu’ils soient souvent très proches de l’étape de l’évasion. Depuis le XVIIIe siècle, la montgolfière n’a cessé d’atteindre des altitudes accrues. De l’ascension de 3 000 mètres (10 000 pieds) de Charles en 1783 à l’ascension meurtrière du capitaine de corps d’armée de l’armée américaine, Hawthorne C. Gray, à 12 950 mètres (42 470 pieds) en 1927, l’altitude maximale n’était limitée que par la nécessité pour le pilote d’avoir de l’air frais . Une confiance en soi insuffisante dans l’opportunité de fermer un avion hermétiquement, le pionnier de l’aviation des États-Unis, Wiley Publish, ainsi que d’autres se sont concentrés sur les matchs de stress personnel. Même en 1937, des ingénieurs aéronautiques bien connus ont ouvertement tourné en dérision l’idée de créer des cabines de déformation d’avion. L’innovation Piccard du ballon de stratosphère (voir ci-dessus Les ballons atteignent la stratosphère) a ouvert de nouvelles altitudes pour l’exploration. Les tout premiers vols stratosphériques ont été montés pour étudier les rayons solaires cosmiques, qui sont absorbés lorsqu’ils pénètrent dans l’environnement terrestre. Premiers travaux à haute altitude avec des ballons en matière plastique, poursuite de l’enquête sur les rayons cosmiques, échantillonnage du flux d’air pour détecter les explosions atomiques, vols aériens photographiques au-dessus du sol international, observations astronomiques plus élevées que les perturbations de la troposphère, et même tests élégants de charges utiles à glissement gratuit . Un ballon sera le seul système stable pour tout type d’observation mentionné précédemment tous les différents avions et énuméré ci-dessous tous les différents vaisseaux spatiaux orbitaux. C’est en outre le seul avion qui ne parvient pas à affecter son atmosphère ainsi que le seul gadget qui peut s’asseoir assez immobile aux niveaux mentionnés précédemment pouvant être obtenus par les hacheurs. Les ballons en plastique à haute altitude sont juste en partie gonflés au moment du largage pour permettre l’expansion du gaz lorsque le ballon monte. Cette croissance est environ décuplée pour chacun des 15 000 mètres (50 000 orteils) d’altitude. Si le ballon est à l’altitude désignée, l’enveloppe prend la condition naturelle – une larme inversée avec tout le poids connecté au point bas. Lorsque le ballon a été mis sous pression sans charge utile, l’enveloppe sera sphérique. Il existe une combinaison totale de styles d’enveloppes qui dépendent de la proportion du poids de la zone de charge utile sur la peau et du stress interne. En règle générale, la pression intérieure est absolument nulle et le poids excédentaire de l’enveloppe est en fait un pourcentage substantiel du poids total du ballon. Cela donne un ballon vraiment gras avec une avance presque au niveau. La perspective fournie dans le bas peut stratégie 45 niveaux.

Ecrit par Commentaires fermés Posté dans Tous

Prochainement: des aéronefs électriques

Harbor Air flow et magniX ont terminé un contrôle aérien efficace dans l’avion industriel initialement entièrement électrique du monde. Pour le plus grand voyage en hydravion d’Amérique du Nord et le programmeur de propulsion électrique ont bien travaillé ensemble pour créer l’ePlane, un DHC-2 de Havilland Beaver à six passagers équipé d’une méthode de propulsion «  magni500  » de 560 kW, fournissant 750 chevaux. L’examen autour du fleuve Fraser par le terminal Harbour Atmosphere Seaplanes à Richmond, au Canada, a révélé que le directeur général et créateur de Harbor Air, Greg McDougall, avait paraphé l’avion. Il a déclaré: «Aujourd’hui, nous avons créé un arrière-plan. Je suis tout simplement incroyablement satisfait du rôle d’autorité de Harbour Air dans la redéfinition de la sécurité et du développement dans le secteur de l’aviation et des hydravions. «Le Canada a longtemps joué un rôle emblématique dans le passé de l’aviation et faire partie de cette incroyable première étape mondiale est une chose dont nous pouvons tous être vraiment fiers.» Harbor Air flow a déclaré sa collaboration avec magniX plus tôt cette saison – ensemble, ils veulent créer la flotte d’hydravions d’affaires initialement entièrement électrique au monde. Ils font maintenant un effort pour commencer la procédure de certification et d’acceptation de cette méthode de propulsion et la modernisation de l’avion – cela peut être nécessaire pour électrifier le reste des avions de Harbour Air. Les principaux aspects d’un avion sont vraiment une méthode d’aile pour le maintenir en vol, des surfaces de queue pour stabiliser les ailes, des zones mobiles pour gérer l’état d’esprit de l’avion en vol, ainsi qu’une centrale électrique pour fournir la poussée nécessaire pour pousser l’automobile du flux d’air. Des dispositions devraient être prises pour maintenir l’avion lorsqu’il est endormi au sol et pendant le décollage et l’obtention. La plupart des avions disposent d’un corps hermétique (fuselage) pour loger l’équipage, les voyageurs et le fret; le cockpit est l’endroit à partir duquel l’aviateur fait fonctionner les commandes et les instruments pour prendre l’avion en vol.

Ecrit par Commentaires fermés Posté dans Tous

Boeing retarde le retour des USA dans l’espace

La construction par Boeing de la plus grande fusée de l’histoire de la NASA devrait coûter 8,9 milliards de dollars, soit le double du budget initial. Alors que les coûts dépassés par les contribuables sont plus rigoureux s’agissant du complexe industriel militaire américain, l’immense entreprise aérospatiale a également deux ans de retard, un écart qui pourrait s’élargir davantage selon un audit de l’inspecteur général de la NASA.

Les performances médiocres de la société sur l’immense système de lancement spatial signifient que la NASA ratera probablement la fenêtre de lancement de décembre 2019 à juin 2020 pour son projet Exploration Mission-1, le premier vol des vaisseaux spatiaux SLS et Orion, indique le rapport. La fusée et Orion, construites par Lockheed Martin Corp., sont conçues comme le nouveau système d’exploration de l’espace lointain aux États-Unis, à décoller pour la première fois sur la Lune, puis plus en profondeur dans le système solaire. Depuis la fin de l’ère de la navette spatiale, les Américains ont dû faire du stop avec les Russes pour se rendre dans l’espace.

Au mois d’août, la NASA avait dépensé 5,3 milliards de dollars sur un budget de 6,2 milliards de dollars pour le contrat Boeing, et l’agence a déclaré s’attendre à ce que Boeing atteigne la valeur du contrat d’ici début 2019, sans toutefois avoir livré le stade clé de la fusée. Entre juin 2014 et août de cette année, Boeing, basé à Chicago, a dépensé 600 millions de dollars de plus que prévu pour développer les phases 1 et 2, et les responsables de la NASA ont confirmé que Boeing avait dépensé 226 millions de dollars supplémentaires non prévus au cours du présent exercice.

Quelles sont les raisons du retard et des dépassements de coûts? « Des problèmes de gestion, techniques et d’infrastructure liés à la mauvaise performance de Boeing », écrit l’inspecteur général dans le rapport publié mercredi. La NASA « manque de visibilité » sur les coûts des étapes, car les trois parties du contrat sont confondues, « contrairement aux directives fédérales actuelles ».

La NASA a déclaré qu’un système de lancement aussi vaste et complexe que SLS « présente de nombreux défis uniques et difficiles » et qu’elle s’efforce de restructurer et de renégocier l’aspect de production clé du contrat de Boeing. « La NASA et Boeing sont en train de mettre en œuvre les recommandations du rapport, dont plusieurs apportent déjà des améliorations constantes et significatives. »

La société a déclaré dans un communiqué avoir restructuré son « équipe de direction afin de mieux s’aligner sur les défis du programme actuel ».

Boeing a remporté le contrat de la NASA en 2012 pour deux étapes principales de SLS et une étape ultérieure d’Exploration Upper pour renforcer la capacité de charge de la fusée. Les travaux de base ont représenté plus de 40% des 11,9 milliards de dollars dépensés par la NASA pour la SLS jusqu’en août.

La mission EM-1 non préparée était initialement prévue pour décembre 2017; un lancement EM-2 avec équipage était prévu pour le milieu de 2021. La NASA prévoit toujours le lancement de l’EM-1 en 2020, mais reconnaît que des risques techniques et de calendrier pourraient retarder la mission. Le lancement de l’EM-2 aura lieu «au plus tard en 2023», a annoncé l’agence dans un courrier électronique.

Ecrit par Commentaires fermés Posté dans Tous